L’électrostimulation Femme

électrostimulation femme

Après l’électrostimulation masculine, il est temps d’aborder son pendant : l’électrostimulation féminine. Parce que nous avons toutes le droit de prendre du plaisir !

Toutefois nous connaissons quelques difficultés supplémentaires pour apprécier ce plaisir, dû à notre anatomie. Notre sexualité est assez fragile, il y a une frontière mince entre la montée du plaisir vers un orgasme satisfaisant et un loupé total.

Pour commencer, un clitoris est bien planqué, tout petit et il faut chercher avant de le trouver.
Ensuite le vagin est musclé, il bouge beaucoup, est assez grand et il est naturellement très lubrifié, ce qui n’est pas idéale pour faire tenir en place les accessoires d’électrostimulation.
Et c’est le mélange de stimulation du clitoris et des spasmes vaginaux qui provoquent l’orgasme.
Ajoutez à cela la sueur qui coule naturellement sur la peau quand on est excité et vous comprendrez que l’élecrosexe femme demande quelques aménagements.

Les principaux défis sont de fixer solidement les sextoys d’électrostimulations et les accessoires pour éviter qu’ils ne glissent ou ne bougent pendant la séance. C’est toujours très désagréable de recevoir une piqûre électrique d’un accessoire qui a bougé à cause des contractions musculaires (surtout au niveau du clitoris qui est très sensible) ou qui s’est décollé à cause de la sueur ou de perdre un accessoire pendant la séance. Sans compter les interactions électriques possible entre l’anus et le clitoris, deux zones très proches, si vos sextoys tournent ou bougent. Le plaisir retombe immédiatement.

Autre challenge, trouver le bon système, la configuration électrique qui vous fera monter au plafond.
Comment faire circuler le courant entre votre anus, votre vagin, votre clitoris et votre pubis tout en installant vos accessoires d’électrostimulation de manière à ce qu’ils ne glissent pas ? Et je ne vous parle pas des seins pour lesquels on pourrait écrire un recueil.

Quel est le but de l’électrostimulation femme ?

L’électrostimulation femme poursuit deux buts le plaisir et la jouissance chez celle qui la pratique. En outre, l’électrostimulation femme provoque des sensations plus jouissives qu’une simple pénétration.

Enfin les femmes contrairement aux hommes peuvent enchainer les orgasmes. Si un partenaire ne le leur permet pas, l’électrostimulation féminine n’a pas ce problème.

En outre cette pratique permet d’atteindre le plateau, cette phase ou l’excitation sexuelle est constante et très agréable. Vous pourrez ensuite augmenter doucement le plaisir pour basculer dans l’orgasme et revenir au plateau ensuite. C’est sans fin et c’est très bon.

Comment atteindre le plateau avec l’électrostimulation féminine ?

Il vous faut expérimenter mais surtout varier l’emplacement des sextoys pour l’électrostimulation féminine. Notre conseil, c’est de stimuler à la fois l’anus et le vagin avec différents sextoys électriques, les tétons étant un bon complément si vous êtes sensibles.

Modulez les fréquences électriques de la malette d’électrostimulation pour apprendre ce qui vous plait, ce qui vous excite ou ce qui vous répulse.
Usez des courants faibles et forts, abusez des sautes de tension, des chocs pour mieux vous connaître et découvrir de nouvelles sensations très plaisantes. Peut-être êtes-vous attirées par le BDSM ? Ou par la douceur ? C’est l’occasion ou jamais d’essayer.

Attention à bien choisir un boitier d’électrostimulation sexuelle, non une malette pour l’électrostimulation sportive ou liée à la rééducation musculaire. Les effets ne sont pas les mêmes et la plus forte intensité du courant peut s’avérer dangereuse pour vos zones érogènes.

Autre astuce, n’oubliez pas le gel conducteur électrostim sexuelle. Il accroit la conduction du courant et donc votre plaisir. Etalez le sur les zones ou vous posez les électrodes en silicone ou enduisez en votre vibromasseur ou votre gode ou votre oeuf vibrant électrique.

Quel orgasme attendre d’une séance d’électrostimulation femme ?

D’abord vous n’êtes pas obligée d’atteindre l’orgasme lors d’une séance d’électrostimulation femme : vous pouvez parfaitement vous en tenir à un plaisir constant et durable.

Ensuite vous pouvez avoir une autre façon d’aborder le plaisir, par la douleur : l’électrostimulation vaginale ou du clitoris est pratiquée dans le BDSM.

Enfin ce qui est intéressant avec l’électrosexe, c’est la possibilité de multiplier les orgasmes. C’est open bar, tant que vous avez des piles chargés et que votre corps en a envie.

Après une séance, hormis des courbatures dues à la fatigue physique, vous n’aurez aucune douleur, encore moins des brûlures mais un grand sentiment de satisfaction et de plénitude.

Comment positionner ses électrodes et ses sextoys pour une séance d’électrostimulation femme excitante ?

Je vous conseille pour commencer de jouer sur les sensations anales et vaginales ou clitoridiennes.

Pour l’anus, vous pouvez utiliser un godemiché bipolaire d’électrostimulation avec un manche.

L’avantage est double, il assure une bonne prise en main & vous pouvez vous asseoir, faire des va et vient dessus, sans peur de le casser. Il ne risque pas de sortir.
Intéressant pour le plaisir anal.

Pour les sensations vaginales, vous pouvez utiliser un gode rabbit vibrant électrique pour stimuler le vagin et le clitoris par des impulsions électriques. Pas de problème de double stimulation évoqué plus haut, le sextoy est fait pour cela.

En outre il s’utilise aussi pour la stimulation de l’anus et du périnée. Unique inconvénient, vous devez le faire aller et venir à la main. Si vous êtes seule, l’oeuf électrique évoqué plus haut sera d’un grand secours.

Dernier conseil ne jouez pas exclusivement seule : votre partenaire peut tenir les sextoys, réglez les stimulations de la malette d’électrosexe. Oui, oui un partenaire ça doit bien servir à quelque chose et surtout être à votre disposition pour que vous preniez du plaisir :o)

Comment faire pour faire tenir vos accessoires ?

Nous en avons parlé plus haut, mais parfois les accessoires d’électrostimulation glissent ou tiennent mal en place, à cause de la sueur ou de vos contractions musculaires. Et chaque perte de contact peut occasionner des piqûres électriques fort désagréables.

L’une des solutions est d’utiliser une culotte serrée pour bien faire tenir vos accessoires en vous. Prenez une vieille culotte que vous pourrez découper pour faire passer les fils ou que vous pourrez jeter sans regret. Autre solution une culotte en lycra fendue qui plaque bien les sextoys contre la peau. Idéal.
La culotte permettra au plug anal ou au rabbit pour électrostimulation de rester fermement en place. De même pour les électrodes qui auront moins tendance à bouger.

Vous pouvez utiliser la même technique pour votre poitrine avec un soutien gorge.

Le seul inconvénient, c’est que vous serez moins à l’aise pour déplacer les sextoys et varier les sensations pendant votre séance.

Enfin il existe un accessoire qui ne sort pas tant qu’on ne l’expulse pas : l’oeuf d’électrostimulation.

La position a aussi son importance.

Quelles sont les zones à exciter avec l’électrostimulation femme ?

Les zones externes

Au niveau externe, on excite l’entrée de l’anus, les mamelons et le clitoris. Selon les personnes, l’électrostimulation des seins peut déclencher un orgasme ou accroître la douleur ressentie. Tout dépend du but de la séance.
Attention aux branchements de votre circuit : le courant doit si possible éviter le cœur.

Les zones internes

Au niveau interne, les femmes sont sensibles à l’électrostimulation anale, l’électrostimulation du clitoris et l’electrostimulation vaginale. Ce qui fait beaucoup de terrains de jeux.

Attention toutefois à ne pas stimuler exclusivement dans la même zone : par exemple si vous électrostimulez le vagin et le clitoris en même temps avec 2 sextoys différents, vous ne pourrez pas avoir un effet agréable et excitant pour les deux en même temps. A moins de ruser comme nous vous le proposerons dans la rubrique suivante. Le clitoris est plus sensible et fragile que le vagin, ils ne réagiront pas aux mêmes intensités et vous devrez privilégier l’un des deux.

Quel circuit électrique privilégier ?

Pour l’électrostimulation sexuelle féminine, il vaut mieux privilégier un circuit long, plus efficace qu’un circuit court. A vous de trouver ce qui vous stimule le plus et vous mène à l’orgasme.

Par exemple un circuit plug vaginal – électrode sur le clitoris est court.
Par contre un circuit plug anal – électrode de clitoris est plus long et stimule le vagin ce qui est plus excitant.

Le summum ? Branchez sur le canal B du boitier électrosexe un plug anal (un oeuf d’électrostimulation) relié à 2 électrodes à placer sur le clitoris et le bas ventre. C’est la la ruse dont nous parlions plus haut, toute la puissance n’est pas concentrée sur le clitoris. Ainsi les stimulations électriques traversent l’anus, tout le clitoris et une partie du bas ventre. Et si vous ajoutez un plug vaginal bipolaire sur le canal A du boitier d’électrostimulation, la vous stimulez pleinement toutes les zones très érogènes.

D’une manière générale, un circuit long et en profondeur est plus efficace qu’un circuit court ou en surface. Pourquoi ? Parce que le circuit court ou en surface ne laisse pas de place pour l’imaginaire. Le corps identifie d’où viennent les sensations et il n’y a finalement rien de neuf. Exactement l’inverse du circuit long ou en profondeur.

Enfin terminons par l’exemple d’une séance d’électrostimulation

Exemple d’une séance d’électrostimulation

Une bonne séance ne doit pas dépasser 1h30. Le jeu fatigue que ce soit musculairement ou nerveusement, par la puissance des contractions et des sensations ressenties.

Commencez par vous exciter doucement à la main ou avec une pompe aspirante pour le clitoris afin de le rendre plus sensible et de le faire grossir.

Puis réveillez votre organisme et vos muscles avec un programme de vagues. Ce type de stimulations est doux, confortable, pas encore excitant mais il vous prépare bien à la suite du jeu et vous permettra ensuite d’accroître doucement l’intensité des stimulis. Comptez 15 à 20 minutes.

Puis augmentez la puissance et l’intensité des impulsions : mélangez les chocs électriques, les montées et les descentes pour faire croître votre excitation et quitter la douceur. Laissez agir 20 minutes maximum. Votre corps doit être chaud, parcouru des contractions des abdominaux et des muscles pelviens.

C’est déjà un peu fatiguant, alternez ces phases de montée en puissance avec les vagues pour récupérer et continuer à jouer. Vous devez avoir atteint la phase du plateau, le moment ou le plaisir est très présent mais pas encore assez pour atteindre l’orgasme.
Si ce n’est pas le cas, accroissez encore l’intensité des montées en puissance. Attention à ne pas saturer vos organes et couper toute sensibilité.

A ce moment vous avez le choix : soit vous accroissez encore l’intensité pour déclencher l’orgasme, soit vous souhaitez utiliser un sextoy ou avoir recours à l’aide de votre partenaire soit vous redescendez vers le plateau. Vous décidez selon vos envies !

Ou acheter le matériel pour l’électrostimulation femme ?

Tout le matériel d’électrostimulation femme s’achète ICI

Vous y trouverez tout le nécessaire, la mallette d’électrosexe, les accessoires, le gel conducteur

Vous avez des questions, des idées, des critiques sur cet article ?
Les commentaires vous sont ouverts !

Electrostimulation Femme

10

Orgasme féminin

10.0/10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!